Nos 11 conseils pour un voyage aux USA

Nos 11 conseils pour un voyage aux USA

Avez-vous l’intention de visiter les États-Unis ? Voici 11 conseils de voyage avant de faire vos bagages pour les États-Unis.

Planifier un voyage aux Etats-Unis peut être très excitant ! Il est utile de se familiariser avec certaines coutumes locales. Les conseils suivants vous présenteront certaines habitudes américaines très courantes qui ne sont peut-être pas familières à tous les visiteurs, en particulier ceux qui en sont à leur première visite.

Les États-Unis comptent parmi les meilleures destinations au monde pour les visiteurs de toute la planète. L’année dernière, plus de 65 millions de personnes ont visité le pays. Nous pouvons tous convenir qu’une grande partie de la culture américaine est rendue familière au monde grâce à ses industries du cinéma, de la télévision et de la musique. Certaines habitudes américaines courantes, cependant, sont très différentes de ce que nous savons, et en particulier de ce à quoi nous sommes habitués dans notre pays d’origine.

1. Assurez-vous de faire une demande d’ESTA

La plupart des visiteurs peuvent entrer aux États-Unis avec une autorisation de voyage électronique. Si vous prévoyez des vacances de moins de 90 jours, pour le plaisir, pour affaires ou en transit, un visa officiel n’est pas nécessaire si votre pays de citoyenneté est inclus dans le Programme d’exemption de visa.

Bien qu’il soit généralement conseillé de faire une demande 3 jours avant votre départ, nous vous suggérons de faire une demande pour votre Esta avant de réserver votre vol et/ou la procédure est payable par carte de crédit ou Paypal, et est entièrement effectuée en ligne.

Un Esta est valide pour 2 ans à partir de la date d’émission et vous permet des entrées multiples. L’Esta simplifie votre voyage et vos formalités à votre arrivée aux États-Unis, vous pourrez ainsi faire un séjour à Disney World à Orlando, puis un autre à New York

2. Votre facture finale est plus élevée que prévu

Il est généralement connu que les prix américains des biens et des aliments sont en moyenne assez raisonnables. Surtout si on les compare à ceux de la zone euro.

L’une des choses qui pourraient vous surprendre, c’est que le prix affiché n’est pas le prix final que vous paierez. Pour les vêtements ou les biens en général, le prix n’inclut généralement pas les taxes de vente (en moyenne 7 %). Dans de nombreux restaurants, vous devrez non seulement tenir compte de la taxe de vente, mais aussi d’un minimum de 15 % pour les pourboires.

3. Avoir de l’argent disponible pour les pourboires

Nous savons à quel point il peut être frustrant d’avoir à remettre des billets d’un dollar à votre chauffeur de taxi plutôt qu’à votre concierge à l’hôtel. Mais comme le dit le proverbe, quand vous êtes à Rome, faites comme les Romains ! C’est également vrai aux États-Unis. De nombreux travailleurs de l’industrie des services comptent sur les pourboires pour leurs revenus et il est donc de règle de donner des pourboires à n’importe quel fournisseur de services. De nombreux restaurants, surtout ceux qui se trouvent dans les centres touristiques, ajoutent automatiquement jusqu’à 18 % de pourboire à la facture.

Alors qu’aux États-Unis, la façon la plus courante de payer est par carte de crédit (acceptée même pour les plus petits montants de factures). Tout pourboire inclus sera également indiqué sur votre facture. Si le service était exceptionnel, il est parfois courant d’ajouter un pourboire supplémentaire à celui déjà inclus, mais ce n’est pas nécessaire.

4. les tarifs téléphoniques internationaux sont chers

Pensez à acheter une carte SIM ou une carte prépayée locale. Les tarifs seront plus avantageux. Si vous disposez d’un smartphone, profitez d’une connexion Wi-Fi pour passer un appel à vos proches.

5. L’assurance voyage

Vous prévoyez de visiter plusieurs villes ? Votre assurance maladie locale ne fonctionnera pas aux USA, si un accident devait arriver. Si cela devait se produire, le coût total serait à votre charge et les factures médicales aux États-Unis peuvent être très coûteuses. Nous vous conseillons d’évaluer l’option d’acheter une assurance voyage qui couvrira votre santé, voyage / bagages et votre voiture de location en cas d’urgence.

Votre permis de conduire

Si vous envisagez de louer une voiture à votre arrivée aux États-Unis, pensez à prendre votre permis de conduire dans vos valises, celui-ci est valable et vous n’aurez pas à faire de demande de permis international.

6. L’humour n’est pas le bienvenu à la sécurité de l’aéroport

Bien qu’une blague puisse sembler être un bon moyen d’atténuer la tension pendant votre contrôle de sécurité à l’aéroport, elle peut très bien vous attirer des ennuis. Les agents de sécurité de l’aéroport sont amicaux, mais extrêmement vigilants et sérieux dans l’exercice de leurs fonctions. Toute blague menaçante ou attitude suspecte peut mener à un contrôle de sécurité approfondi.

Ne faites pas allusion à une bombe, une arme ou quoi que ce soit de dangereux parmi vos biens, même sarcastique.

Pour un contrôle de sécurité facile, nous vous recommandons de laisser votre humour derrière vous et d’être franc avec toute question qui vous est posée par un agent de sécurité ou un agent d’immigration.

7. Même en transit, les passagers passent la douane et l’immigration.

Si vous partez de l’Europe ou de l’Asie vers une île exotique des Caraïbes ou de l’Argentine, il y a de fortes chances que votre vol fasse escale aux États-Unis. Miami, par exemple, est le centre de transit pour l’Amérique du Sud. Si c’est votre cas, vous êtes ce que l’on appelle un passager en transit.Mais ne vous y trompez pas, contrairement à la plupart des autres endroits, les autorités américaines vous accueilleront comme n’importe quel autre visiteur. Vous devrez passer les douanes et l’immigration avant de monter à bord de votre prochain vol vers votre destination finale. Nous vous suggérons de vous assurer d’avoir une escale d’au moins 2 heures avant votre prochain vol, et même lorsque vous êtes en transit, vous devez obtenir une autorisation ESTA avant l’embarquement.

8. À quoi faut-il s’attendre au contrôle de sécurité ?

Pendant que vous franchissez les portiques de sécurité avant d’arriver à votre porte d’embarquement, vous devrez :

  • Enlever vos chaussures et placez-les dans la machine à scanner.
  • Retirer votre ordinateur portable, tablette ou tout autre appareil électronique de votre sac et faites-le scanner.
  • Vous assurer que vos appareils électroniques sont suffisamment alimentés au cas où l’agent vous demanderait de les allumer.
  • Faire un scanner corporel complet. Les voyageurs nationaux et internationaux seront scannés.

Bien que ce dernier point ait soulevé des questions au sujet de l’atteinte à la vie privée, il rend les contrôles beaucoup plus rapides. Si vous avez des problèmes de santé, signalez-le à l’agent avant de passer. Vous ne pourrez refuser dans tous les cas de passer.

9. Regardez les écrans des départs

Votre porte d’embarquement ainsi que l’heure d’ouverture est affichée en moyenne une heure avant le décollage prévu. Veillez à consulter régulièrement ces écrans, car on ne sait jamais, votre vol peut être retardé ou la porte d’embarquement modifiée en dernière minute.

10. La sécurité de vos bagages

Un cadenas TSA peut vous aider à protéger vos bagages de tout vol. Contrairement à la réglementation des vols d’autres pays, la TSA (agence de sécurité des transports) des États-Unis a interdit le verrouillage des bagages. En fait, ils ouvrent au hasard des articles en carton. Grâce à ce cadenas, les autorités peuvent l’ouvrir avec un pass.

Nous fournissons à nos clients des services de conseil pour le traitement de l’autorisation d’exemption de visa et n’est pas affilié à l’agence américaine des douanes et de la protection des frontières.