Préparation de l’arrivée aux USA

Préparation de l’arrivée aux USA

À moins que vous ne déteniez un passeport du Canada ou des Bermudes, vous devez remplir un formulaire d’immigration avant d’arriver aux États-Unis. Il y a un I-94 blanc pour les titulaires de visa ou un I-94W vert pour ceux qui entrent dans le cadre du Programme d’exemption de visa.

La plupart des voyageurs quotidiens arrivent par avion, et l’immigration américaine a remplacé l’I-94W par le système d’autorisation électronique connu sous le nom d’ESTA. Ainsi, voyager par avion n’exige pas de remplir un formulaire d’immigration, mais plutôt une demande d’Esta en ligne.

Les services d’immigration n’ont pas besoin d’une copie papier de votre Esta ; en fait, le système a été mis en place pour faciliter et accélérer le filtrage à l’immigration. Cependant, nous vous recommandons fortement de conserver une copie de votre Esta parmi vos documents de voyage (passeport, billets d’avion, etc.), en cas de problèmes à l’entrée dans le pays.

Les anciens formulaires d’immigration sont surtout utilisés pour l’entrée par voie terrestre. Les services d’immigration ont mis en place, par l’intermédiaire d’Esta, un système d’échange d’informations avec les compagnies aériennes (que l’Union européenne va adopté et adapter sous la forme de l’ETIAS). Cela leur permet d’avoir un dossier sur vous avant votre arrivée et de le conserver pendant votre séjour aux États-Unis. En d’autres termes, votre compagnie aérienne a anticipé votre visite.

Une fois que vous avez atterri aux États-Unis, avant de récupérer vos bagages ou de quitter l’aéroport, vous devrez subir un examen rapide par un agent d’immigration. L’objectif est de déterminer si votre intention de visiter les États-Unis est valable. Habituellement, il s’agit d’une formalité qui dure moins d’une minute.

Si, au cours de l’examen, l’agent soupçonne que vos intentions de voyage sont douteuses, il se peut qu’on vous emmène dans une salle privée pour vous interroger. Vous devez savoir que l’agent a le droit de fouiller dans vos effets personnels tels que votre agenda, votre ordinateur personnel, votre téléphone, etc.

Assurez-vous que vous n’avez rien qui suggère que vous avez l’intention de rester au-delà de la limite de temps accordée par votre visa ou d’effectuer des activités non autorisées par votre visa (y compris la recherche d’un séjour permanent).

Nous vous encourageons à être très prudent et direct. Les agents d’immigration sont très sérieux au sujet de tout ce qui implique un risque pour la sécurité nationale (y compris les blagues verbales). Tout malentendu pourrait mener à une longue période de garde à vue ou pire encore, à un rapatriement anticipé.

À votre arrivée, si vous n’êtes pas un résident américain, vous devrez indiquer où vous résiderez pendant votre séjour. Vous avez besoin d’une adresse exacte pour votre emplacement, y compris un nom de rue et un numéro, pas seulement un nom d’hôtel, un collège, etc. Même si, dans le cadre du programme d’exemption de visa, un itinéraire n’est pas requis pour votre demande ESTA, vous devrez le faire à votre arrivée. Donc, assurez-vous d’avoir pris les dispositions nécessaires avant votre départ.

Dès que votre entrevue d’immigration est terminée, l’agent estampillera votre passeport et vous donnera accès aux États-Unis. Un Esta vous permet de rester jusqu’à 90 jours à partir de la date figurant sur ce timbre. Si vous entrez avec un formulaire I-94, assurez-vous de conserver la partie que l’agent vous remettra ; elle est nécessaire lorsque vous quittez les États-Unis.

 

 

Le Dédouanement

Chaque fois qu’un voyageur entre dans un pays (y compris le sien), il doit passer la douane. Lorsque vous entrez aux États-Unis, vous devez remplir une déclaration en douane. Cette forme est connue sous le nom de modulo 6059B ; elle est de couleur bleue et a la forme d’un grand rectangle. Habituellement, ce formulaire vous est remis lors de votre vol vers les États-Unis ou à l’enregistrement avant de monter à bord de votre vol vers les États-Unis.

Tous les voyageurs doivent en remplir un, y compris les nationaux, les résidents, les visiteurs et les détenteurs de visa.

Seule une seule déclaration en douane est nécessaire par famille ou groupe de voyageurs apparentés.

La partie avant de votre formulaire de douane exige vos renseignements personnels, y compris votre numéro de passeport et les détails du vol.

En dessous, vous devez répondre à 6 questions.

Certaines des questions sont pertinentes pour les biens et articles fortement surveillés, y compris les aliments, les marchandises et les devises (par exemple, vous ne pouvez pas entrer aux États-Unis avec plus de 10 000 $ en argent comptant sans le déclarer). Au verso du formulaire, vous devez énumérer les éléments qui vous sont demandés au recto du formulaire. Vous pouvez mentionner si vous apportez des cadeaux ou des souvenirs pour un ami, du tabac ou de l’alcool, des instruments monétaires, etc. Cette section a un espace limité, donc si vous avez besoin de déclarer plusieurs articles, n’hésitez pas à remplir plusieurs formulaires.

Ainsi, après avoir obtenu l’accès aux États-Unis, vous irez chercher vos bagages et vous dirigerez vers une autre zone d’examen. Ici, vous donnez votre formulaire de déclaration en douane à l’agent et dans la majorité des cas l’agent vous dédouane immédiatement en vous indiquant vers la sortie. Au hasard, certains voyageurs sont soumis à une inspection plus poussée des bagages ou envoyés pour payer des droits de douane s’ils ont déclaré des marchandises qui les obligent à le faire. Renseignez-vous au préalable sur ce que vous pouvez apportez dans vos bagages pour un voyage aux USA.

Une inspection plus poussée peut être effectuée manuellement (vous devez ouvrir vos bagages) ou à l’aide d’un appareil à rayons X. (semblable au scan de vos bagages de cabine aux contrôles de sécurité avant l’embarquement).

Si, après l’interrogatoire, un voyageur est toujours soupçonné, il sera emmené dans une pièce privée pour une inspection plus poussée encore.

N’oubliez pas que l’ONU a sanctionné certains pays et que les marchandises produites dans ces pays ne sont pas autorisées à l’intérieur des États-Unis. La liste actuelle comprend la Syrie, l’Iran, Cuba et la Corée du Nord.

Un voyageur n’est pas autorisé à entrer avec de la viande ou des légumes ou encore des fruits non transformés. Vous pouvez toutefois apporter des aliments emballés comme des biscuits, du pain et des produits de boulangerie en général.

En règle générale, vous devez avoir vos aliments dans un emballage sous vide.

Si vous prévoyez de visiter des territoires américains (comme les Îles vierges américaines, Guam, etc.), n’oubliez pas que sur le chemin du retour vers le continent, vous devrez à nouveau passer la douane.

Vous passerez les contrôles d’immigration à votre point d’entrée (cette procédure est connue sous le nom de dédouanement progressif), mais la plupart du temps vous récupérerez vos bagages à votre destination finale (port d’arrivée) et vous y dédouanerez.

En d’autres termes, si votre ville d’arrivée est à Philadelphie et que votre destination finale est la Nouvelle-Orléans, vous passerez sûrement par l’immigration à Philadelphie mais récupérerez vos bagages à la Nouvelle-Orléans et y passerez la douane. Pour être sûr de savoir ce que vous pouvez apporter dans vos bagages et l’endroit où les récupérer, veuillez vérifier auprès de votre compagnie aérienne.

N’hésitez pas à consulter notre FAQ ESTA pour plus de détails.