Que se passe-t-il lorsque vous arrivez aux États-Unis ?

Que se passe-t-il lorsque vous arrivez aux États-Unis ?

Chaque jour, plus d’un million de personnes passent la frontière des États-Unis. Les Américains et les étrangers doivent remplir un formulaire de douane. De plus, les voyageurs étrangers devront également remplir le formulaire I-94. De ce formulaire sont exemptés tous les voyageurs étrangers qui prennent part au programme de voyage sans visa (ESTA). C’est pourquoi il est important d’effectuer des préparations de son arrivée aux USA.

Dans la zone de contrôle de l’immigration, les voyageurs seront divisés en deux voies, l’une pour les citoyens américains et l’autre pour les voyageurs étrangers, y compris les détenteurs d’une carte de résidence, également connue sous le nom de carte verte. Qui arrive ici rencontrera les fonctionnaires de la douane et de la protection des frontières (autorité de l’immigration) contrôlant les documents de voyage. Vous devrez fournir l’adresse de résidence du séjour, passeport, visa et les documents supplémentaires requis dans certains cas comme pour les étudiants et les titulaires de visas k-1. De plus, vos empreintes digitales seront prises et seront archivées avec une photo du voyageur.

Habituellement, les fonctionnaires du CBP prennent quelques minutes pour décider s’il faut donner l’autorisation finale à l’entrée car l’ESTA n’assure pas l’entrée aux USA. Certains aéroports gèrent des lecteurs de passeport automatisés pour les arrivées des citoyens et des détenteurs de l’ESTA, où il sera possible d’effectuer les formalités d’entrée de manière automatisée.

Qui voyage avec un visa recevra le formulaire I-94 avec quelques notes importantes pour clarifier la classification du voyageur et la date jusqu’auquel il est autorisé à rester dans le pays.

Il peut aussi arriver que les fonctionnaires de l’immigration effectuent des contrôles supplémentaires dus aux nouvelles mesures de sécurité, de sorte que l’attente du voyageur s’allonge. Un contrôle encore plus approfondi est possible dans certains cas, et il a lieu dans une salle d’attente séparée de la zone d’arrivée.

 

 

Ceux qui arrivent par mer subiront le même processus, même si cela peut se faire à l’intérieur du navire.

Il en va de même pour ceux qui arrivent par voie terrestre, avec quelques différences concernant les citoyens et résidents américains (pour lesquels seul leur passeport est nécessaire pour entrer dans le pays), et les citoyens mexicains (pour lesquels il est possible d’utiliser la Border Crossing Card (BCC) au cas où ils voudraient restreindre leur voyage jusqu’à la zone frontalière).

Lorsque vous vous préparez à traverser les zones de contrôle de sécurité, par exemple pour embarquer à bord d’un avion, il est recommandé de se préparer pour éviter les problèmes avec les douanes. Pour cela, il est recommandé :

  • D’être ponctuel.
  • De porter des chaussures faciles à enlever.
  • D’éviter les objets métalliques qui peuvent faire jouer le détecteur de métaux.
  • De retirer l’ordinateur du sac pour qu’il passe le contrôle de sécurité.

Même les enfants et les nourrissons doivent passer par les zones de contrôle, mais ils ne seront pas séparés de leurs parents et/ou des personnes qui s’occupent d’eux. Il est recommandé de laisser passer les enfants qui sont déjà capables de marcher seuls à travers le détecteur de métaux. Dans le cas des nouveau-nés, le parent/tuteur peut passer à travers le détecteur de métaux avec leur enfant.

L’inspection des bagages sera réservée aux poussettes, chaises, sacs et couches.

Pour accélérer le passage de la zone de sécurité, vous devez être prêt à sortir les enfants des poussettes respectives, rester avec l’enfant pendant toute la durée prévue et ne pas demander à un tiers de le garder, et déclarer immédiatement les liquides en votre possession pour les enfants.

 

Exemple : Les Dupont

Cette année, Julie avec son mari et son fils Henry, âgé de 6 ans, a visité Orlando dans le cadre du programme Voyage sans visa pour visiter les parcs Disney.

Une fois arrivés à l’aéroport de Miami, après l’attente habituelle et une fois leur tour arrivé, les Dupont ont visité la borgne automatique pour vérifier eux-mêmes les documents de voyage et finalement entrer dans le pays.

Bien que son mari et son fils Henry aient été immédiatement autorisés, Julie a eu un résultat qui a conduit à d’autres contrôles.

Dans ces cas, le voyageur est dirigé vers une file d’attente supplémentaire, où un agent d’immigration analysera les documents de voyage plus en détail (passeport et Esta dans notre cas). À partir de là, le voyageur peut être admis dans le pays ou comme deuxième option, il sera accompagné par l’agent vers une chambre séparée de la zone d’arrivée, peut-être parce qu’il y a un problème avec les documents / sa visite dans le pays.

Dans le cas de Julie, il s’agissait d’un cas d’homonymie avec un autre voyageur signalé dans le système, pour lequel, une fois clarifié, elle pouvait se regrouper avec sa famille et se diriger vers leur destination finale.

 

Exemple 2 : Marie

L’année dernière, marie a passé des vacances en croisière avec des amis qui ont duré une semaine. Ils ont fait quelques arrêts dans plusieurs villes des Caraïbes, dont Fort Lauderdale, en Floride.

Une fois arrivées dans cette dernière ville, Marie s’est dirigé vers les contrôles d’immigration avec son ESTA, au port, pour débarquer et profiter de la ville. Après les vérifications de routine, Marie a été arrêtée pour d’autres contrôles. À la question spécifique du formulaire en ligne sur le fait qu’on ne lui a jamais refusé l’entrée aux États-Unis, Marie a répondu par la négative. On lui a refusé l’entrée aux États-Unis il y a 8 ans.

Après avoir confronté les agents, marie a fait imprimer le passeport et a été acceptée aux États-Unis, avec la promesse de déclarer l’accident de huit ans plus tôt dans les futures déclarations aux autorités douanières.